La danse de Pierre – pièce radiophonique

L’EPOUSE : Pierre ?

UN INFIRMIER : Il fait beau aujourd’hui, vous trouvez pas ?

…l’air !

UN INFIRMIER, L’EPOUSE : Qu’est-ce qu’il fait encore ?

…papa avait raison !

UN INFIRMIER : Pierre ?

…vous voyez cela ?

Élan dans l’air

…l’air danse dans mon corps !

Saute

…messieurs les infirmiers ?

…il danse dans mes yeux !

Battements de paupières.

…regardez !

…l’air est un trublion qui s’élance de tout son long !

Hop-hop

…il danse avec joie la vibration de tout !

…il danse le crachin !

Crache.

…il danse l’averse !

Crache, crache.

…il danse la giboulée ! Le dru !

Gros mollard

UN INFIRMIER : Pierre !

L’EPOUSE : Pierre !

…l’air danse les feux du soleil et le fantasque des lunes !

L’EPOUSE : Aller viens !

…il danse les forêts ! Il danse nu dans les espaces !

UN INFIRMIER : C’est pas vrai, ça recommence !

…ou empourpré de blanc sur le Mont Everest ou Fuji-Yama !

L’EPOUSE : Pierre qu’est-ce que tu fais ?!

…il danse l’art de la vie et de la cendre !

…il danse dans le battement de mes mains !

Cla…

…et sous le pas vacillant des êtres tout justes nés !

UN INFIRMIER : Aller, Pierre on y va !

…l’air danse sans s’essouffler !

…le peuple des mouches, le cosmos des poussières aiment particulièrement danser avec lui !

Hop-hop

…dans le giron de l’air toute chose visible ou invisible,

… petite ou grande,

…proche ou lointaine, balance du pied !

…se trémousse !

…saute !

L’EPOUSE : Aller, maintenant Pierre !

…l’air !  L’air est un artiste contorsionniste !

L’EPOUSE : Papa avait raison !

…un créateur de silences et de vacarmes !

… il joue de la souche ! Il joue de l’embrasure !

…il joue de la frondaison !

UN INFIRMIER : Il faut y aller, Pierre !

…sans lui, pas de La possible !

La-la

…l’air rigole des trous vertigineux qu’il ouvre dans l’espace à tous ce qui glisse !

L’EPOUSE : On y va !

…l’air est incroyablement généreux !

…il se donne complètement et entièrement sans dormir une seule seconde !

 L’EPOUSE : D’accord !…

…que pourrait-on faire sans lui !

UN INFIRMIER : Y a vraiment rien à faire !…

…l’air se gargarise de vents et de tempêtes !

… l’air est un magicien du temps et des rêves !

…n’avez-vous jamais vu apparaître au lointain quand il fait chaud, le beau tremblement de l’image d’une ville, de quelqu’un, d’un dieu !

L’EPOUSE : C’est comme d’habitude !

…c’est quoi déjà son jeu préféré ?

…celui avec la buée ?

…la fumée ?

…on entend dire souvent : « Oh, regarde ce nuage là-bas, on dirait un ! On dirait une !

…on oublie toujours que c’est lui qui fait cela !

UN INFIRMIER : Pierre !

…sans lui aucun nuage, aucune sortie de cheminée ne soulèveraient le moindre : « Oh ».

…ouiii ! Il y a un jeu qu’affectionne follement l’air ! C’est celui des bulles !

…les bulles d’air, justement !

L’EPOUSE : Vraiment, tu exagères, Pierre !

…ce sont des miroirs ou il peut se voir dans sa transparence, messieurs !

UN INFIRMIER : Pierre, tu t’habilles à la fin !

…c’est sont coté narcissique qui veut ça.

L’EPOUSE : Pierre ! !

…les bulles d’air qui éclatent ? Ce sont ses rires !

Ha

… c’est pas étonnant que les enfants aiment tant s’amuser avec lui !

L’EPOUSE : Mais c’est pas vrai !

…bulle !

UN INFIRMIER : Pierre, tu viens !

… cerf volant !

L’EPOUSE : Tu viens, à la fin !

…avion en papier ! Con-fe-tti !

UN INFIRMIER : C’est pas vrai, y a vraiment rien à faire, hein !

…et l’acte joyeux et souverain d’un bébé, n’est-il pas de jeter dans l’air tout ce qu’il trouve ?

L’EPOUSE : Je te préviens, ne fais pas ça Pierre !

Lance la pierre

…boum !

UN INFIRMIER : On va avoir des problèmes Pierre ! Ce sera ta faute !

Lancée

…boum !

L’EPOUSE : Pierre, tu m’entends ?!

Lance

…boum !

…vous voyez cette pierre ? C’est moi !

L’EPOUSE : Ça suffit Pierre, maintenant !

…boum !

UN INFIRMIER : Eh merde !

La pierre est sur la tête

Le coma est profond

UN TYPE : Tu parles !

UN TYPE : Quoi ?

UN TYPE : J’étais interné comme lui au pavillon A, alors, je sais !

UN TYPE : Tu le connais !?

UN TYPE : Oui, j’te dis ! Il fait semblant, pour qu’on vienne le réveiller !

Rires

UN TYPE : Tu crois ?!

L’EPOUSE : Pour la dernière fois, Pierre, secoue-toi !

UN TYPE : Et ça fais longtemps qu’il est comme ça ?

UN TYPE : Oh, un bon mois, au moins.

UN TYPE : Le fou !

L’EPOUSE : Mais enfin, qu’est-c’que tu fous Pierre, à la fin ?!

…hein ?

L’EPOUSE : Je t’en prie, réveilles-toi, on est vraiment, vraiment, vraiment en retard !

…ça va.

L’EPOUSE : Tu  as entendu, Pierre ?

…oui, oui.

Chérie.

Bip-bip

…j’arrive…

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais rendu public.Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires